L'écoresponsabilité en entreprise

Articles - Image d'intro

L’approvisionnement responsable, un enjeu de taille!

Le 27 avril dernier, le Fonds Écoleader du Bas-Saint-Laurent tenait un dîner d’affaires sur l’écoresponsabilité en entreprise. Anthony Poitras, directeur général de Total Fabrication et propriétaire de la marque PURE, Stéphanie Proulx, copropriétaire du restaurant Le Crêpe Chignon de Rimouski et Alexander Reford, directeur des Jardins de Métis | Reford Gardens, développent tous les 3 une activité économique à partir de valeurs environnementales. Ils ont pris la parole à cette occasion pour partager leurs expériences concrètes des pratiques d’affaires écoresponsables avec leurs pairs réunis pour les entendre. 

Dans un premier billet, il est question de l'approvisionnement responsable, un enjeu de taille peu importe la taille de l'entreprise!

Parmi les thèmes des échanges animés par Stéphanie Gagné, l’approvisionnement responsable. Alors que les valeurs de l’entreprise reposent sur le développement responsable, les panélistes ont souligné l’enjeu de s’approvisionner localement ou de se tourner vers des fournisseurs qui partagent les mêmes valeurs environnementales qu’eux pour conserver la cohérence de leur démarche écoresponsable.

Compenser lorsqu’on ne peut faire autrement

« Aux Jardins de Métis, Nous avons déclaré publiquement nos intentions d’agir de façon écoresponsable, par exemple lorsqu’on a annoncé qu’on allait bannir les pesticides à base d’ingrédients de synthèse pour traiter les gazons », a rappelé Alexander Reford. 

« Par contre, parfois, on n’a pas le contrôle pour une autre décision relative à un autre produit. Alors on doit compenser pour cette autre décision. Ce qui est hors de notre contrôle de par la longueur de la chaîne d’approvisionnement, dans le domaine du meuble, ou de l’imprimé, on tente de le compenser par exemple par des achats locaux à des fournisseurs de proximité pour notre service de restauration, a-t-il illustré. On n’a pas beaucoup de pouvoir sur les chaînes d’approvisionnement pour faire des choix écologiques. C’est un aspect à travailler dans les différents secteurs d’activité! » conclut-il. 

Faire des choix différents pour l’approvisionnement

Elle-même dans le domaine de la restauration, Stéphanie Proulx abonde en ce sens : « Pour contourner des difficultés d’approvisionnement responsable, par exemple pour ce qui concerne le suremballage, on peut acheter certains produits en vrac. On prend aussi certaines décisions plus inhabituelles en restauration pour éviter de s’approvisionner de manière non responsable, par exemple enlever les napperons de papier sur les tables, utiliser uniquement le nécessaire pour ces fournitures », a-t-elle expliqué.

Pour des idées de solutions écoresponsables en entreprise, on contacte Océane Kedem, agente du Fonds Écoleader au Bas-Saint-Laurent: 

Courriel : o.kedem@fondsecoleader.ca
Cellulaire : 418 896-6216

Retour à la liste des nouvelles